АвтоАвтоматизацияАрхитектураАстрономияАудитБиологияБухгалтерияВоенное делоГенетикаГеографияГеологияГосударствоДомДругоеЖурналистика и СМИИзобретательствоИностранные языкиИнформатикаИскусствоИсторияКомпьютерыКулинарияКультураЛексикологияЛитератураЛогикаМаркетингМатематикаМашиностроениеМедицинаМенеджментМеталлы и СваркаМеханикаМузыкаНаселениеОбразованиеОхрана безопасности жизниОхрана ТрудаПедагогикаПолитикаПравоПриборостроениеПрограммированиеПроизводствоПромышленностьПсихологияРадиоРегилияСвязьСоциологияСпортСтандартизацияСтроительствоТехнологииТорговляТуризмФизикаФизиологияФилософияФинансыХимияХозяйствоЦеннообразованиеЧерчениеЭкологияЭконометрикаЭкономикаЭлектроникаЮриспунденкция

IV. Les doublets

Читайте также:
  1. Etymological doublets.
  2. Etymology. The role of native and borrowed elements. Etymological doublets.

Les emprunts

(2 h)

Plan

I. Le rôle des emprunts dans l’enrichissement du vocabulaire.

II. Les emprunts aux langues différentes.

a) les emprunts aux langues classiques;

b) les emprunts aux langues orientales;

c) les emprunts aux langues romanes;

d) les emprunts aux langues germaniques;

E) les emprunts au russe.

III. L’adaptation des emprunts au vocabulaire de la langue française.

IV. Les doublets.

I. L’empruntest une source externe de l’enrichissement du vocabulaire. Nous appelons emprunts les mots et les éléments des mots pris par le français à des langues étrangères ainsi qu’aux langues des minorités nationales (basque, breton, flamand) habitant le territoire de la France.

On emprunte :

1) Les mots entiers (ex. «moujik, « steppe», «izba », « samovar» ) ;

2) les significations (ex. «les pionniers», « le collectif », « le lecteur de l’Université ») ;

3) les significations avec les « formes internes » (=calques)

(ex. «surhomme » ← « Übermensch ») ;

 

4) les traits morphologiques et syntaxiques

· le suffixe (ex. -nik « refusnik », -esque « libresque », -issime « grandissime », -er « speaker ») ;

· des sons et des combinaisons de sons (ex. -ing [ η] « camping »).

 

Les emprunts présentent un grand intérêt pour des linguistes, des historiens, des sociologues. L’emprunt se fait sous l’influence politique, culturelle, économique et sociale d’une langue à l’autre à une époque donnée. Chaque époque du développement du français est caractérisée par le nombre et la qualité des emprunts.

II. Les emprunts aux langues différentes.

a) les emprunts aux langues classiques(latin, grec ancien)

Le latin a servi de tout temps au français de source inépuisable d’enrichissement. A l’époque de la Renaissance le français a connu la relatinisation - les emprunts au latin classique dans tous les domaines de la sience (ex. révolution, concours, structure, social ).

Tous les mots avec les -th- et -ph- sont de l’origine grecque en français (ex. hypothèse, sympathie, périphrase).



A côté des emprunts des mots entiers, on emprunte des éléments de mots :

Ex. -ation< (lat.) « -ationem »

-ement< (lat.) « -amentum »

-isme< (lat.) « -ismus », < (grec) « -ismos »,

anti-< (grec) « anti- »


1 | 2 | 3 | 4 |


Все материалы представленные на сайте исключительно с целью ознакомления читателями и не преследуют коммерческих целей или нарушение авторских прав. Студалл.Орг (0.003 сек.)